Recruitment Obstacles

"Seulement 16 % des travailleurs canadiens affirment que leur salaire suit l'inflation. Cela est vrai pour tous les types de travailleurs, bien que les travailleurs indépendants (31 %) s'en sortent un peu mieux que les employés de bureau (15 %), les ouvriers (21 %) ou le secteur des services (19 %)", selon une étude publiée par Pollara Strategic Insights.

"Bien que de nombreux indicateurs et experts suggèrent que l'inflation a peut-être atteint un sommet, deux Canadiens sur trois (67 %) s'attendent à ce que l'inflation augmente au cours des prochains mois, et un pourcentage similaire (66 %) s'attend à ce que la période actuelle d'inflation élevée dure au moins une autre année", poursuit la publication.

Selon les travailleurs canadiens consultés pour cette recherche, le principal responsable de l'augmentation de l'inflation est l'impact du COVID, suivi par la performance du gouvernement canadien, les ruptures dans les chaînes d'approvisionnement mondiales, la guerre en Ukraine et le rôle de la Banque du Canada.

Avec ce nouveau scénario, 73 % disent acheter des marques d'épicerie moins chères ou des produits alimentaires moins chers, 72 % révèlent manger moins au restaurant, 68 % admettent dépenser moins en vacances, et 67 % disent retarder des achats importants en raison de l'inflation élevée.

Heureusement, de nombreuses entreprises continuent de faire part de leur intention d'augmenter les salaires afin d'attirer et de retenir les travailleurs, selon l'enquête sur les perspectives des entreprises menée par la Banque du Canada. "Un nombre croissant de répondants ont indiqué que l’augmentation du coût de la vie constitue une raison importante des hausses salariales. Près de la moitié des entreprises prévoient que leurs hausses salariales demeureront supérieures à leurs niveaux pré-pandémiques pendant plus d’un an,” d'après l'enquête.

"De nombreuses entreprises ont déclaré que leur rémunération non salariale (par exemple, les jours de vacances, les prestations de santé, la possibilité de travailler à distance) est plus généreuse qu'avant la pandémie. Elles ont indiqué que ce changement visait à retenir le personnel et à améliorer la productivité (par exemple, en réduisant le nombre de jours de maladie)", poursuit la publication.


Lire le rapport complet de Pollara Strategic Insights (en anglais) ici.


Comment l'inflation a-t-elle affecté votre situation salariale ? Expliquez-nous dans la section des commentaires ci-dessous.  


Voici d’autres articles du 17e Étage que vous pourriez trouver intéressants:

Tendances salariales de 2022 pour les professionnels : les 10 postes affichant la hausse la plus élevée
Comment le système hybride touche les travailleurs canadiens après 2 ans de pandémie