Recruitment Obstacles

De nombreux facteurs ont fait de 2022 une année difficile pour le marché du travail canadien. L'inflation, l'évolution des modèles de travail (sur place, hybride, à distance) et un sentiment général d'incertitude ont fait que certains travailleurs n'avaient pas confiance en leur emploi.

Nous avons vu les conséquences de ces effets avec des tendances comme la "grande démission", le “désengagement discret” et, maintenant, le "Career Cushioning" (qu’on peut traduire par "amortissement de sa carrière”). Mais qu'est-ce que le "Career Cushioning", et en quoi est-il différent du “désengagement discret”? Voici trois clés pour comprendre cette nouvelle tendance:


1. Qu’est-ce que le “Career Cushioning”?

Ce nouveau lexique du lieu de travail est utilisé pour décrire le cas où un employé a un "plan B" au cas où il serait licencié ou voudrait changer de carrière ou d'emploi. Selon S Shanti, les mesures prises par les employés pour amortir leur carrière consistent à se perfectionner, à chercher un emploi dans des organisations financièrement stables ou même à se lancer dans une activité parallèle.


2. Qu’est-ce qui cause le “Career Cushioning”?

Au cours de l'année 2022, nous avons vu comment certaines tendances sont passées de simples attentes de la part des employés à de fortes exigences pour rester ou accepter un emploi. Avec un marché du travail tendu, les employeurs ont du mal à trouver les bons talents, et lorsqu'ils les trouvent, ils doivent faire face à la concurrence d'autres entreprises offrant des avantages attrayants.

La flexibilité, la transparence des salaires, l'inclusivité, un environnement de travail florissant sont quelques-uns des éléments que recherchent les travailleurs de la génération Z et les milléniaux. Bien que ces générations ne représentent qu'une partie de la main-d'œuvre canadienne, il est évident que ces tendances deviendront encore plus populaires dans les années à venir.


3. Que peuvent faire les employeurs pour éviter que leurs employés adoptent le “Career Cushioning”?

Cette année, les employeurs devront se concentrer sur l'engagement des employés et sur des programmes d'avantages sociaux compétitifs s'ils veulent retenir leurs talents. La motivation des employés et les possibilités d'évolution de carrière seront des éléments clés en 2023 pour la fidélisation des employés. L’ajout au mélange d'un régime d'avantages sociaux bien pensé augmentera également la rétention des employés.

Si vous voulez en savoir plus sur les stratégies d'engagement des employés, cliquez ici. Pour mieux comprendre comment créer une philosophie des avantages sociaux pour votre organisation, vous pouvez lire l'article de Josh Ruiters (spécialiste des avantages sociaux chez Gallagher ici.


Connaissez-vous le “Career Cushioning”? Voyez-vous ce phénomène se produire dans votre organisation ? Faites-en part dans la section des commentaires.